« Du Sida au Corona : pandémies médiatiques et politiques. | Accueil | La biométrie, la Burqa et le kickban des Talibans ? »

17 août 2021

Commentaires

Patrice Gohier

👍🏼 👌🏼

Marc Boisson

Une page d'exégèse savante sur une phrase d'un discours de 11 mn. Doit-on y voir comme l'ombre d'un parti-pris? A quand le commentaire aussi soigné du reste ? Rien sur celle-ci par exemple : "Nos interventions militaires n'ont pas vocation en effet à se substituer à la souveraineté des peuples, ni à imposer la démocratie de l'extérieur mais à défendre la stabilité internationale et notre sécurité. " Ou celle-là encore ? "Tous les employés afghans des structures françaises qui pouvaient être menacés ainsi que leurs familles, ce qui représente plus de 600 personnes, ont ainsi pu être accueillis et pris en charge dans de bonnes conditions dans notre pays.
La France protège en ce moment le délégué de l'Union Européenne et a apporté protection aux collaborateurs afghans de la représentation européenne. La France a également apporté protection et soutien à tous les personnels français d'Organisations non gouvernementales souhaitant quitter le pays." Ou encoure cette autre : "De nombreux afghans, défenseurs des droits, artistes, journalistes, militants, sont aujourd'hui menacés en raison de leur engagement. Nous les aiderons parce que c'est l'honneur de la France d'être aux côtés de celles et ceux qui partagent nos valeurs, autant que nous pourrons le faire et en tenant compte de la nécessaire adaptation de notre dispositif." ?

Olivier ERTZSCHEID

Ton idolatrie t'aveugle marc :-) J'ai bien entendu le reste du discours mais pose-toi cette question simple : lorsque des gens qui n'ont pas "d'intérêt" à condamner par principe le discours ou les positions du présidents, sont, y compris dans des pays éloignés du notre, également choqués et indignés par le recours en pleine évacuation de Kaboul, à l'argument de la "défense contre des flux migratoires", ne peut-on pas acter qu'il s'agit a minima d'une erreur de communication ?

Marc Boisson

Pourquoi utiliser le terme idolâtrer si ce n'est pour abaisser celui qui t’apporte la contradiction Olivier ? Je n'idolâtre et n'ai jamais idolâtré personne.
Sinon, pour en revenir au fond, je ne m’insurge ni contre la critique de cette partie du propos d'E Macron, ni contre ton jugement sur la qualité de sa communication, n'ayant pas tes compétences en ce domaine. Je regrette une analyse à charge portée sur une seule formule quand bien même on peut la trouver malvenue.
Je conteste aussi, puisque tu m'en donnes l'opportunité, l'idée très répandue à gauche que parler d'immigration, notamment clandestine, reviendrait à porter la parole de l'extrême-droite, ses éléments de langage comme tu l’écris, et à faire son lit. Ce sujet préoccupe fortement une partie notable de nos concitoyens. On peut le regretter et ne pas le comprendre, c'est mon cas, mais l'occulter ne sert à mon sens qu'à s'éloigner de ces français, souvent parmi les plus modestes, qu'à renforcer leur sentiment d'être incompris. C'est sur cela que prospère l'extrême droite. Alors oui les propos présidentiels sur la "défense contre des flux migratoires" peuvent choquer mais ils ne me paraissent pas nauséabonds et rassurent certains qui craignent ces flux sans nécessairement être d’extrême-droite pour autant.

Raphaël Masetti

Marc Boisson, vous vous payez des mots d'un président , dont on a eu cent fois l'occasion de réaliser qu'ils ne sont que mensonges depuis 2017.
La France de Macron agit comme celle de Giscard en 1975 qui alors livra aux Khmers rouges les personnes réfugiées dans l'ambassade de France à Phnom Penh.
Son discours est scandaleux, mais encore bien moins que le fonds idéologique qui le nourrit.
Empli de mépris pour l'autre, le faible, l'étranger, c'est un personnage sorti d'un livre de Rebatet, Drummond ou Maurras, un vieux jeune homme vaniteux, servile devant les puissants, et haï par son peuple qu'il méprise et dont il foule aux pieds toutes les valeurs.

Marc Boisson

Raphaël Masetti, je ne vois pas trop l'intérêt de votre message en dehors d'y déverser une haine profonde, bien qu'élégamment tournée, du président. C'est outrancier et donc inutile.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Couverture-H2400
142620_couverture_Hres_0
Appetit_couve_1600
Casssconn
332-225x270
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we've lost in Google ?

Botte de foin


POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

novembre 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?