« Nos BU sont nos Bastilles. Laissons-les ouvertes. | Accueil | Confinement (auto)promotionnel »

01 nov 2020

Commentaires

Nicolas Falempin

Intéressante ton analyse olivier (comme toujours). C'est d'ailleurs le même phénomène à l'oeuvre dans la transition écologique. Si les bourgeois s'indignent autant contre la perspective d'un budget carbone - voire d'une interdiction d'activité comme l'avion - c'est justement parce qu'elles sont l'apanage des bourgeois. Ils préfèrent payer plus pour s'exonérer des limites planétaires, ce qui conforte encore plus leur statut social, plutôt que d'admettre la nécessité de la limitation.

Hubert Guillaud

Dans son livre, Les besoins artificiels (La découverte, 2019), le sociologue Razmig Keucheyan, dans une approche qui est plus écologique que pandémique, cherche à distinguer les besoins « vitaux » des besoins « nuisibles ». Pour le sociologue, nous avons besoin de mettre en délibération les besoins selon une grille d’intérêt ou de valeurs pour laquelle il sera difficile de trouver des consensus. Comment rationner les besoins, les usages et mésusages ? Pour lui, « distinguer entre des besoins authentiques et superflus (essentiels et non essentiels dirions-nous aujourd'hui) est crucial dans le contexte de la transition écologique »… Et la seule façon d’y parvenir consiste à faire de ces enjeux le fruit d’une délibération collective permanente, un théâtre des négociations. Il me semble que c'est ce que tentent de faire ce ballet actuel de négociations, entre Etat, collectivité et gros acteurs privés (notamment ceux qui disposent de plateformes en ligne, quand le commerce IRL est lui fermé).

Alors certes, les besoins des uns et des autres sont très subjectifs, comme tu le soulignes très justement... Mais ce dont nous sommes privés, c'est de la politique, c'est-à-dire de la définition collective des besoins mêmes, qui sont définis du haut vers le bas. Ce que Razmig Keucheyan évoque c'est aussi et surtout, derrière cette question de définition des besoins, celle de l'équité et de l'égalité. Les besoins des uns ne sont pas ceux des autres. Couper l'inessentiel des uns est parfois couper l'essentiel des autres (et inversement). La pyramide de Maslow des uns n'est pas celle des autres. Pour ma part, le problème que je vois surtout derrière ces frondes (des parcs ou du jogging du premier confinement ; des commerces dans ce second), c'est un pouvoir en roue libre qui tente de définir l'essentiel de tous sans parvenir à établir l'égalité et l'équité nécessaire, dans un moment où le confinement accroit l'inégalité et l'inéquité plus que jamais. Pas étonnant donc que cela donne lieu à un moment de contestation inédit : entre les besoins de lits de réanimation ou de livres (et je ne les mets pas sur le même plan), la question de la décision collective reste entière. Or, on sent bien que nous en sommes privés et c'est cette aberration de choix qui s'imposent à tous, qui pose problème, non ?

thierry

Peut-être est est-ce parce que nous savons bien que nous avons perdu le pouvoir d'agir sur l'essentiel de niveau 1, que nous nous battons sur l'essentiel de niveau 2, pour croire que nous pouvons encore avoir un avis qui compte.
Nous avons perdu face aux gouvernements comptables la bataille des moyens des hôpitaux, la bataille du nombre de soignants et de leur formation. Nous avons perdu face à ce gouvernement et ce président toutes les batailles des "premiers de corvée" qui s'appauvrissent alors que les riches s'enrichissent même et situation de crise.
Nous avons perdu, reculé, il nous reste le jogging et les librairies, et nous sommes en train de perdre également ces combats. Le combat de la BU et celui de la librairie me semblent liés : quel point ces combats ne sont-ils pas essentiels tant sur leur finalité qu'en étant des moyens de faire communauté, de faire face à un autoritarisme grandissant, le moyen de dire "n'allez pas trop loin dans l'autoritarisme, ouvrez la salle pour discuter ensemble des meilleures mesures à prendre, considérez nous comme capables de comprendre la situation et de contribuer aux réponses.

Denis Brossier

Et si l'on s'interrogeait sur les origines artificielles du SRRS -Cov 2 ?
Un article qui fait le point sur la question : https://www.cielterrefc.fr/covid-19-retour-et-mise-a-jour-sur-les-origines-du-sars-cov-2/

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Couverture-H2400
142620_couverture_Hres_0
Appetit_couve_1600
Casssconn
332-225x270
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we've lost in Google ?

Botte de foin


POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

novembre 2020

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?