« Stand Back and Stand By | Accueil | Google et le service public d'éducation (et les tentes Quechua) »

08 oct 2020

Commentaires

Fred

On admirera le bais argumentaire utilisé par Tadata qui consiste à dresser un constat extrême et sans alternative :

- "C'est un fait, pour toi le jeune : tes données sont captées que tu le veuille ou non. C'est une fatalité. Alors puisqu'il n'y a rien à faire pour changer cet état de fait, rejoins le train des Yolo Happy Few avec Tadata !"

C'est vrai qu'on ne peut pas utiliser des anti-bloquers, anti-pubs, anti-trackers, VPS ou autres solutions techniques pour se protéger un tant soit peu ^^

[Enikao]

Qui se souvient des propositions de Gaspard Koenig et Génération Libre ? https://www.lesechos.fr/2018/01/gaspard-koenig-chaque-citoyen-doit-pouvoir-vendre-ses-donnees-personnelles-981229

alexandre vanadia

Cher Monsieur,

Merci pour le temps que vous nous avez accordé. Je ne pourrais pas rivaliser face à l'éloquence de votre prose. Je n'en ai pas le talent. Votre combat est noble, vous voulez protéger les données à partir d'ouvrages et d'un blog.

Nous avons choisi une autre voie. Comme il nous est impossible de restituer aux utilisateurs la valeur que leur "capture" les réseaux sociaux, nous essayons humblement de proposer un "itineraire bis" sur lequel les internautes seraient rétribués plutôt que volés.

Je ne sais pas quels moyens vous mettez personnellement en oeuvre pour combattre ce que vous dénoncez. A moins que vous reversiez vos droits d'auteurs à toutes les victimes des géants d'internet que vous dénoncez.

Nous avons choisi de créer ce système alternatif. Peut être parviendrez vous à fermer Google, Facebook, ou instagram...Promis dès que vous y parviendrez, nous arrêterons sur le champs l'expérience Tadata.

Il aurait peut être été galant, d'avoir une conversation apaisée ensemble avant que vous puissiez prendre votre clavier...cela n'aurait pas remis en cause votre idéologie, mais cela vous aurez peut être évité de nous traiter de proxénètes.

Délivrer des informations relatives à ses désirs d'études, de carrières, de loisirs...est ce vraiment vendre "sa mère sur internet"? Je vous crois trop intelligent pour vous penser capable d'un tel raccourci

Ma mère n'est pas en vente libre sur Internet chaque jour, mes données le sont...

Alexandre Vanadia

rototo

"mais cela vous aurez" ouch...
Peut-être ne parle-t-on plus français dans les business schools :-)

Kiki Novak

L'argumentation d'Alexandre Vanadia dans le commentaire est intéressante et mérite qu'on s'y attarde un peu.

En résumé, il dit ceci : puisque Google, Facebook et Instagram violent quotidiennement l'intimité de leurs utilisateurs, on a décidé de créer Tadata. Comme ça vous l'aurez toujours dans le cul, mais au moins vous êtes payé pour.

Au vu du business model de merde, je trouve les propos de l'auteur plutôt mesurés.

Bisous du gérant de Microlinux (une boîte informatique qui protège vos données au lieu de les exploiter)

matiu

Superbe réponse de l’intéressé, te voilà démasqué, Olivier : tu as une "idéologie". (mais pas Mr Vanadia, bien sûr).

hoper

@alexandre vanadia

A vous lire, on pourrait presque croire que le traçage systématique et par défaut des internaute vous attriste.
Quelle blague :)

Si c'était le cas, pourquoi ne pas expliquer aux gens comment se protéger de ce scandale ?

Les moyens techniques pour se protéger existent, sont facilement utilisables, et tellement efficaces que des personnes sont actuellement payées très très cher dans tous les pays pour trouver des solutions face à ces nombreux moyens de protection. ("expert crm", développement d'anti bloqueur ou de nouvelles méthodes de pistage via des empruntes du navigateur etc)

Pourquoi, au contraire, encouragez vous cette pratique en vous lançant vous même dans la vente de données !!!?

Une personne qui critiquerai la prostitution cesserai d'être crédible dès qu'elle ajouterai "du coup je fais la même chose mais au moins c'est moi qui récupère l'argent... Et comme je suis le gentil de l'histoire, moi mes filles je leur laisse un léger pourcentage"...

Merci bien, vous êtes trop aimable.

alexandre vanadia

Pour être au plus proche de vos étonnements

A vous lire, on pourrait presque croire que le traçage systématique et par défaut des internaute vous attriste.
Quelle blague :)

Ne tendez vous pas vers le procès d'intention...? N'est ce pas un peu vite jugé? vous ne connaissez ni mes motivations, ni mon parcours?

Si c'était le cas, pourquoi ne pas expliquer aux gens comment se protéger de ce scandale ?

Parce que des journalistes et des intellectuels le font très bien et ils ont mon soutien. Personnellement j'ai été journaliste, désormais je suis entrepreneur et je milite avec mes armes..rien de déshonorant je penses

Les moyens techniques pour se protéger existent, sont facilement utilisables, et tellement efficaces que des personnes sont actuellement payées très très cher dans tous les pays pour trouver des solutions face à ces nombreux moyens de protection. ("expert crm", développement d'anti bloqueur ou de nouvelles méthodes de pistage via des empruntes du navigateur etc)
Malheureusement les moyens de protection ne sont pas à la portée de mr tout le monde. Ne recevez vous jamais de spams ou de coup de fil promotionnel non souhaité. Etes vous sur que 10% de la population soit protégé?

.

Pourquoi, au contraire, encouragez vous cette pratique en vous lançant vous même dans la vente de données !!!?

Pour proposer une autre façon d'envisager cette économie. Y a ceux qui dise que le monde va mal, et d'autres qui disent commment pourrait on changer les choses même un petit peu

Une personne qui critiquerai la prostitution cesserai d'être crédible dès qu'elle ajouterai "du coup je fais la même chose mais au moins c'est moi qui récupère l'argent... Et comme je suis le gentil de l'histoire, moi mes filles je leur laisse un léger pourcentage"...
La plus grande partie revient à l'utilisateur. Mais vous préférez là encore nous faire un procès d'intention

Merci bien, vous êtes trop aimable.
Merci également

Miroslav

Incroyable. Les faits sont pourtant sous nos yeux : vous proposez de prendre la place des GAFAM & Co, tout simplement. Même si vous rétribuez les utilisateurs, le modèle économique et les technologies de pistage restent identiques. Vos annonceurs soutiennent les valeurs de "l'intimité numérique" ? Ils pourraient par exemple: proposer des applis téléchargeables sur les magasins d'applis tels que FDroid, ne plus pister les utilisateurs connectés, pas de boutons reliés aux réseaux sociaux et même (soyons fous) diffuser une pub qui dise "achetez mon produit si vous en avez vraiment besoin" (mais bon, je pousse un peu le bouchon et ça risque de couper l'hypnose dans laquelle sont maintenus les consommateurs). Bref, votre solution ne fait qu'aménager la prison, elle ne nous libère pas, n'éduque en rien les 15 - 25 ans à construire une société basée sur autre chose que l'argent.

gUI

Tout a un prix. Alors, combien ça paye ?

Me faire traquer pour 20€/mois, pourquoi pas, on peut en parler. Mais si c'est pour toucher 50cts par-ci par-là sous forme de bon d'achat, non merci.

Parce que faire croire que les gens vont se faire de l'argent de poche en revendant ce qui est déjà considéré comme gratuit, c'est illusoire.

Christophe

Bonjour,
Je n'ai pu m'empêcher de penser au modèle économique de Brave (le navigateur) qui dispose d'un moyen de bloquer les pubs des autres régies publicitaires (un adblocker), et vous propose d'être rétribué en bitcoins si vous acceptez, à la place, revoir celles de sa propre régie.
Sorte de parasite d'autres parasites, comme la tique installée sur le cou d'une chauve-souris vampire.
Pour ceux qui ne savent pas comment éliminer la pub sur Internet, il représente une solution que je trouve moins vicieuse, en reversant une partie de ce carburant du numérique qu'est votre attention.

Rom1

Bien assis derrière son bureau il cherche,
Bien confortable derrière son statut il commente,
Bien Envieux ou bien aigri il critique,

Gloire à l’académie, gloire aux institutions qui me permettent de vivre de mon intelligence. De ma plume qui comme Voltaire me permettra de changer l’histoire. Exister à travers mon art ? oui mais à quel prix ?

dois je travestir mes principes afin d'avoir de la visibilité ? dois rédiger du pute à clic pour que l'on me nomme enfin ?

Finalement qui de mieux placer pour nous parler de la prostitution que l'enseignant chercheur ?

pr

Nouvel épisode : hier Amazon a lancé son service Amazon Shopper Panel, lequel permet au souscripteur de gagner des bons d'achat en scannant les tickets de caisse des magasins non-Amazon où il va faire ses courses.
https://panel.amazon.com
https://gizmodo.com/amazon-isnt-even-hiding-its-intentions-anymore-1845442072

@Rom1 : c'est affligeant de médiocrité, votre prose.

Toniozzz

L'argument de M. Vanadia dans une réponse à un post consistant à montrer que la protection numérique est illusoire en faisant référence aux appels téléphoniques indésirables et aux spams par e-mail montre bien que justement on peut contrecarrer cela. L'existence de Bloctel (quoiqu'on puisse penser de son efficacité) avec une inscription gratuite et des antispams des fournisseurs d'adresses électroniques (assez efficaces pour le gros des courriels) permet d'améliorer l'hygiène numérique. Et enseigner à n'importe qui la facilité d'installation d'une extension de type ublock sur Chrome ou Firefox (plus d'autres très intéressantes comme Privacy Badger) démontre que l'éducation numérique et l'arrêt du tout gratuit sont les axes d'amélioration à envisager. Cela nous évitera les offres de vente de données personnelles sous couvert d'un pseudo combat contre les GAFAM

Rom2

@pr ce que je trouve affligeant c'est de pouvoir écrire un torchon pareil à propos d'une petite société qui cherche a exister ou se développer grâce à son inventivité.

Les analogies sont innommables et choquantes. la prostitution ou le proxénétisme, sont des sujets graves. Les comparer à ce que fait cette société me semble plus qu'excessif. Alors pourquoi si ce n'est pour ce mettre en avant plus que son sujet lui même ?

La prochaine fois vous aussi essayez la prose, vous aurez au moins le mérite de vos envolées lyriques.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Couverture-H2400
142620_couverture_Hres_0
Appetit_couve_1600
Casssconn
332-225x270
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we've lost in Google ?

Botte de foin


POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

novembre 2020

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?