« Tadata ou la prostitution comme business model | Accueil | Assis à six dans la bulle sociale sans filtre. »

09 oct 2020

Commentaires

jean-baptiste

et pourtant c'est ce qui fonctionne en entreprise, tous le monde sur office 365 ou gsuite (workspace grâce au marketing) et zouu on peut tous travailler d'un coup sur ses sujets sans se préoccuper de comment partager l'information. ça parait logique que l'éducation chercher le même espace commun de travail (plus efficace). Dommage que ce soit uniquement des solutions GAFAM par contre...

JL Schaff

Olivier, tu ne peux pas dire qu'il existe des alternatives. Tu peux dire que potentiellement, il serait possible de les construire.
Mais il faudrait réfléchir avant sur pourquoi cela n'a pas encore été réalisé / analyser les raisons d'échec des tentatives de l'Etat d'outiller les EPLE, l'échec des ENT, l'état des services que l'Institution propose à ses agents...
Et d'ici là. On va encourager tout ceux qui cherchent à faire vivre leurs communautés éducatives.
Et le jour où existera une alternative comparable, je pense qu'ils seront heureux de l'utiliser.

Rhum1

Ce serait très intéressant de creuser cette question de l'intrusion de Google dans l'éducation. Collège de mon fils : automatiquement, sans questionnement, sans positionnement, sans explication aux parents ni aux enfants, Google classroom et Gmail sont utilisés, imposés donc dans ce cas, comme des évidences. Et le confinement n'a pas arrangé les choses, notifications 2 fois par heure par tous les profs "encore un nouveau truc sur Google classroom". Et cette masse de données des élèves / profs, offertes à Mr G. Merci pour votre travail, salutaire.

Maxime Guedj

Comme toujours excellent point :) L'image de la tante Quechua est géniale. Vous connaissez Liiibre au fait ? :)

C'est par là : https://indiehosters.net et je crois que ça peut vous plaire ! En tout cas on fait de notre mieux pour le déployer cet espace commun, "en vrai" :)

cg

La métaphore de la tente 2 secondes est excellente : 2 secondes pour déplier, par contre pour replier... C'est plus compliqué.

Denis

« et pourtant c'est ce qui fonctionne en entreprise, tous le monde sur office 365 ou gsuite (workspace grâce au marketing) et zouu on peut tous travailler d'un coup sur ses sujets sans se préoccuper de comment partager l'information. »

Ce qui paraît moins logique (mais je peux me tromper), c'est de songer à l'entreprise alors qu'on parle de service public d'éducation. Quel est le rapport ?

herve_02

Je crois que le problème majeur qui porte cette discussion est la notion d’efficacité : il est plus efficace (rapide, simple) de mettre en place un truc sans avoir besoin de compétences, ni prendre de temps, ni se poser des question et faire des choix. C'est évident. Un mec un peu connu disait : lorsque tout le monde est d'accord c'est qu'il n'y a qu'un seul cerveau.

Maintenant la question est : doit-on être efficace ? et si oui à quel prix (rien n'est gratuit). Par exemple, il est plus efficace d’acheter une femme ou un enfant qui obéit à tous nos désirs (comme un esclave) que de construire une relation (et je ne parle pas des site comme meetic car je ne suis pas taquin). Pourtant le bonheur n'est pas dans l’efficacité mais dans la construction de cette relation (ou de la rencontre). Lorsque l'on fait une randonnée, il est plus efficace de pendre un hélico et de se poser à l'arrivé, mais là encore le but est de parcourir le chemin, pas d'arriver.

Pourquoi pour l'école (et je pourrais détailler de la même manière pour l'entreprise) la fin est devenu le moyen ? pourquoi ne pas construire avec les élèves un espace fait de bric et de broc (définitivement pas optimal) : cette construction ensemble est aussi un acte éducatif, probablement bien plus formateur que d'apprendre à équilibrer l'équation d'une réaction chimique (et comme je suis définitivement pas taquin, je ne dirais pas : plus formateur que d'apprendre à mettre en gras sous word).

Je pense que c'est ce soucis d’efficacité qui ruine l'école et la fait déserter. Ce changement de paradigme a été le poison qui a tout tué. La course à apprendre toujours plus (efficacité), même si on doit laisser sur le coté la moitié de la classe, la course à toujours faire plus avec moins de moyens (suffit d'être efficace), si l'enfant n'arrive pas à apprendre, ce n'est ni l'environnement ni la méthode c'est qu'il ne travaille pas assez... efficacement.

Je pense que l'efficacité est un cancer qui détruit tout ce qu'il touche et se métastase dans toute la société. Il faut être inefficace, ce qui veut dire être simplement humain.


ps: faire une tirade sur google et publier que un site qui demande de laisser nos données à google pour avoir le droit de commenter est un peu.... dissonant cognitivement.

Michel Campillo

Bonjour,

Vous dîtes qu'il existe "des alternatives tout aussi efficaces que celles proposées par Google et qu'elles se trouvaient du côté (...) du logiciel libre et du boulot de Framasoft."

Relisez-vous. Ce parallèle entre Google et Framasoft est hilarant, vous desservez votre propre cause. Ce qui est outrancier devient ridicule.

Pierre-Yves

Votre référence à "Jean Dutourd" est pour le moins hâtive. Le royaliste et réactionnaire ne saurait faire oublier le Résistant, mais surtout, la page Wikipedia sur M. Jean nous propose une citation que vous n'auriez sans doute pas reniée, critiquant "l'influence obscurantiste de la science et des techniques" :
"Tout au long de son existence, l'humanité s'était principalement occupée de son esprit et de son âme. D'où la place que tenaient les lettres, les arts et la religion, instruments majeurs de la connaissance spirituelle. Soudain, au XXe siècle, l'humanité, pour la première fois de son existence, ne s'était plus intéressée qu'au corps, à sa commodité, à son bien-être, à la puissance ou à la vitesse que les objets ou les savoirs nouveaux pouvaient lui donner. Il s'est ensuivi une curieuse retombée en enfance."
Toujours aussi énervant, le Jeannot, voilà qu'il est d'accord avec vous ;)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Couverture-H2400
142620_couverture_Hres_0
Appetit_couve_1600
Casssconn
332-225x270
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we've lost in Google ?

Botte de foin


POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

octobre 2020

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?