« Peut-on désalgorithmiser le monde ? | Accueil | De la fiabilité façon Facebook. »

17 août 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Jean-Marie Le Ray

Passionnant ! En général, on oppose les deux dimensions de la "vraie vie" (IRL) et de l'univers "virtuel" d'Internet (sans trop faire de jeu de mots, on pourrait y voir l'opposition IRL vs. URL...), mais le problème est qu'Internet n'a absolument rien de virtuel ! Le virtuel c'est le possible, ce qui est "en puissance", sans effet actuel. Or non seulement Internet est bien réel, mais le fait d'avoir une présence en ligne est une espèce de réalité augmentée : je vis "hic et nunc", mais aujourd'hui ce "hic et nunc" est démultiplié à l'infini entre ma présence "territoriale" (là où mes pieds et ce qui les surmonte sont plantés) et ma présence sur Internet, où toute sorte de "frontière" est totalement abolie : temps, espace, langue...
Et entre présences "racinaire" et "réticulaire", nous n'avons plus une opposition entre l'une et l'autre, mais une complémentarité, asymétrique certes, mais complémentarité quand même. Et pour faire court, je crois que l'être humain est encore loin d'être préparé (psychologiquement, culturellement, etc.) à vivre cette réalité augmentée ... désormais non plus potentielle ni virtuelle, mais bien réelle !

Denis

Merci pour cet article passionnant.

Je pense, pour ma part, que le bilan des GAFAM est jusqu'à présent globalement positif et joue un rôle d'accélération en matière de démocratisation du monde, même s'il dilue artificiellement la notion de territoire et de frontières comme vous le soulignez.
Le monde réel, la culture, l'histoire, nos mémoires n'ont toujours pas disparu et sont toujours aussi prégnantes sur nos comportements.

Le fait que Google cherche à s'adapter au vieux monde nous montre qu'il ne peut pas complètement réinventer le nouveau.

Vincent

Bonjour Olivier,
passionnant comme d'habitude. Et l'extrait de l'entretien de B. Latour que vous proposez est aussi brillant que terrifiant.
Bonne rentrée...
Vincent

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

142620_couverture_Hres_0
Appetit_couve_1600
Casssconn
332-225x270
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we've lost in Google ?

Botte de foin


POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

août 2019

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?