« Dommage au drapeau | Accueil | Demain, c'est la rentrée. »

18 août 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Michel Lecour

Merci.
Réfléchir, parler, débattre, et témoigner, le début de la liberté.

Claude_r

Ce que je trouve encore plus fascinant, c'est à quel point l'UMP a récupéré les méthodes du parti républicain américain. Krugman dans certains de ses éditoriaux les plus récents rappelait que Reagan s'était fait élire dans le Sud, alors profondément démocrate depuis la guerre de sécession, en se servant d'exemples racistes. L'exemple le plus célèbre est celui de la Reine au RMI conduisant une Cadillac qui lui servait à illustrer le fait que les Américains non seulement payaient trop d'impôts mais que ceux-ci servaient en grande partie à financer des Noirs oisifs. Ce discours a suffisamment plu pour qu'il réussisse à s'emparer des états du Sud.
Le discours Républicain repose sur trois postulats de base:

a) Le gouvernement n'est jamais la solution, mais toujours le problème.
b) Il faut réduire les impôts.
c) Lorsque les Riches sont peu taxés, leur argent ruisselle naturellement vers le bas (trickle down effect)

Il intègre de plus la volonté de briser les mécanismes de redistribution (sécurité sociale et retraite), contraire à la mentalité américaine, selon les Républicains.

Comme évidemment, il est impossible de se faire élire en promettant de détruire la Sécurité sociale, les Républicains mirent en place une stratégie connue sous le nom d'Affamer la bête (starve the beast), qui consiste à accumuler sciemment les déficits afin de pouvoir ensuite utiliser l'état déplorable des finances nationales pour justifier les coupures dans les programmes sociaux. A cela se rajoute un désir forcené d'anéantir toute forme de contrôle étatique de l'économie.

Ces politiques ont conduit droit à la catastrophe que l'on connaît.

Je rappelle pour les sceptiques qu'une étude récente a prouvé que sans les baisses d'impôts des dix dernières années, le déficit de la France serait d'environ 3,5% et non 8% comme actuellement.

Il n'est pas besoin d'aller chercher dans les années trente pour découvrir les ressorts des politiques actuelles. Elles sont entièrement intégrées dans l'arsenal politique des néo-conservateurs.

André

Très beau texte, mais totalement incantatoire !
Comment des types comme Hervé, n'ont pas été foutu, de mettre en place ces, réseaux de résistances qui nous manquent tant?

Ce gars a été au cœur de toutes les réflexions sur les réseaux, etc...
Face à l'horreur qui vient, à qui cela a-til servi ?

J'aimerais lire de la même plume et avec le même talent, une critique radicale des pratiques des z'universitaires, et autres z'intellos branchés, qui occupent la scène depuis un paquet d'années...

Pourquoi un tel échec?

Ce que critique Hervé, n'est rien, part rapport à la pratique pré-coloniale de google face de bouc, etc etc...

Là aussi ces gens super intelligents ne voient rien venir et dans dix ans feront de beaux articles du même tabac...
Parceque nous sommes en retard ,de deux ou trois guerres, pour faire vite !

Désolé!
Merci pour tout

André

Jeb@sciences-arts.org

Cher André,

Désolé à mon tour, mais je ne lis rien d'"incantatoire" dans le texte en question (aucun "chant" magique convoquant quelque transcendance ou autre entité mystique…). Simple dénonciation. Une de plus il est vrai, mais n'est-ce pas utile voire nécessaire dans ce monde à médiatisation globalisée exponentielle et sous (auto)contrôle ? Les réseaux encore "libres" ne sont-ils pas l'ultime alternative ? Ce ne sont pas ceux que vous nommez les "gens super intelligents" qui ne "voient rien venir", mais peut-être les "gens" comme vous et moi, qui ne voient ou ne veulent rien voir de ce qui vient et est, justement, annoncé. En "retard de deux ou trois guerres…", mais comment peut-on être "en retard" d'une guerre ? Y aurait-il des records à battre dans ce domaine comme dans tant d'autres, à en croire le néolibéralisme ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

142620_couverture_Hres_0
Appetit_couve_1600
Casssconn
332-225x270
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we've lost in Google ?

Botte de foin


POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

août 2019

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?