« Europeana : 3 petits tours, et puis ... | Accueil | Où l'on reparle de l'AERES ... »

25 nov 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Morgenrot

Tout est dit, et vous le dites clairement. La grande braderie libérale est ouverte et les systèmes éducatifs, certes pas tous performants, vont souffrir.

Mon expérience professionnelle et personnelle m'ont conduit à procéder (antérieurement) à des analyses similaires aux vôtres. Et pendant quelques années encore, j'ai bien tenté de mobiliser et de faire réagir mes semblables enseignants et administratifs, sur les questions qui sont devenues actualité: baisse des revenus, renforcement de l'abus d'autorité, contenus d'enseignement, braderie des services publics et privatisation, mépris et campagnes d'intoxications, baisse délibérée de la qualité, ... J'avais la chance (ou la malchance) de voir d'autres systèmes identiques aux nôtres démantelés par l'action politique volontaire.

Par lâcheté et dégout, mais sans doute aussi pour m'éviter des ennuis, puisque l'autorité de contrôle (Ministère de l'Information: M.O.I. dans Brazil) m'avait dans le collimateur, j'ai abandonné. Buttle est parti avant que les mouches n'arrivent.

J'ai donc quitté l'enseignement, et la France, peu après les élections. J'ai trouvé un emploi dans le secteur privé ou je gagne plus de 2,5 fois mon salaire enseignant. J'aime ce que je fais et je fais vivre ma famille de façon humble et discrète.

L'Université sclérosée doit encore se battre contre le démantèlement entrepris par les dogmaticiens du clan. Malgré sa sclérose elle survivra, en continuant toutefois de servir sa mission principale de parking social pour enfants de pauvres, et n'assurant que peu, ou si peu, de débouchés en terme de vie et d'emploi. Ce constat accablant a été fait dans plein d'autres pays qui ont connu une baisse de leur PIB, et leur taux de croissance, comme la France en ce moment (et depuis 30 ans au moins).

La pensée stratégique dirigeante, donc dominante, de ces pays dans des situations tout à fait similaires et critiques, avait déjà, il y a 20 ans, conclu à la nécessité de rendre l'Université publique inopérante en termes de débouchés, pour maintenir les conditions de choix et de suprématie des élites, et de leurs enfants. Mais la même analyse était toutefois favorable au maintien de l'Université. Maintien en terme d'accueil, en situation de tension volontairement dégradée cependant, pour parquer socialement les enfants de la masse, qui, s'ils n'avaient pas ce miroir aux alouettes,pourraient bien prendre la rue.

Dans les instances internationales, nationales locales, syndicales et politiques, nous avions longuement analysé ces choix stratégiques , qui finalement ne sont décriés que par le peuple de gauche, qui reste persuadé que l'accès aux études supèrieures et l'égalité face à l'éducation restent une valeur bien défendue en France.


Votre contribution sur les IUT illustre bien ce stratagème à plusieurs détentes:
- casse délibérée des systèmes d'intégration professionnelle (Les IUT restant avec les BTS les seuls vrais débouchés )
- mise en compétition artificielle
- pris de contrôle des systèmes aléatoires et injustes d'évaluation des performances
- mise en danger et fragilisation des personnels (anihilation des potentiels de lutte collective)
- consécration de l'excès d'autorité et d'abus de pouvoir
- renforcement du clientélisme et de l'opacité bureaucratique
- puis, baisse de la qualité et de l'étendue des choix (filières, horaires, contenus, collaborations)
- puis, baisse d'attrait pour la fonction enseignante et administrative
- renforcement du complexe de ghetto
- renforcement du massacre médiatique et du formatage de l'opinion sur l'Education et le service public
- renforcement de la dépendance vis à vis des élites politiques et économiques (faveurs pour les inscriptions, pour les emplois, pour les budgets, pour les promotions, ...)
- perte de crédit de l'action syndicale devenue inopérante, voire anecdotique
- baisse de qualité et donc d'efficience
- parking social: n'oubliez pas l'horodateur!

Il y a fort à parier que rien ne bougera avant les fêtes....


cordialement

Morgenrot


Florent

rejoingez notre groupe pour soutenir les IUT en grand danger!!!!!
http://www.facebook.com/group.php?gid=38105704289
merci

olivierertzscheid

@Morgenrot> merci de ce message détaillé qui reflète assez bien la réalité ...
Florent> J'y suis déjà, et je crois même que je devais y être dans les premiers ;-)

Cyril Masselot

Journée d'information plus que d'actions organisée à l'IUT de Besançon-Vesoul (avec également le représentant de l'IUT de Belfort-Montbéliard) ce 25/11.
Présentation complète par le Directeur, en présence du Vice-Prédisent au CEVU, puis débat dans la salle, pendant lequel je suis intervenu pour essayer de faire prendre conscience de la nécessaire vision systémique du problème : je pense qu'il faut prendre en compte la LRU dans son ensemble, ainsi que toutes les modifications en cours que tu évoques ici (statut des enseignants-chercheurs, mais aussi situation des IUFM, de la reconnaissance des laboratoires, casse du CNRS en instituts, menaces sur les formations, les personnels, obligation de projets…). J'ai tenté de sortir d'une vision nombriliste de défense des seuls IUT en prétendant que seule une lutte coordonnée, globale, macro, systémique, et surtout… force de proposition, pouvait obtenir de réels résultats.
Je crains que nous restions divisés entre structures, voire entre départements dans nos IUT, avec l'utopie cynique qui vise à tirer ses propres marrons du feu, et tant pis pour les autres.
… je crains que ce discours n'ait pas fait mouche, et que "diviser pour régner" reste notre mode de fonctionnement. Cf. le groupe Facebook de défense des IUT, SLR et SLU…
Je commence à désespérer.
Et pourtant… pourtant, je n'ai aucune envie de partir gagner plein de sous à l'étranger, je crois encore à l'universalité des savoirs et à l'efficience du carré didactique et scientifique : enseignements fondamentaux, enseignements professionnels, recherche fondamentale, recherche appliquée.
Suis-je le seul à y croire encore ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

142620_couverture_Hres_0
Appetit_couve_1600
Casssconn
332-225x270
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we've lost in Google ?

Botte de foin


POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

juillet 2019

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?