« Formation de bibliothécaires au web 2.0 à la BPI | Accueil | Autorité, notoriété et représentativité : devine qui vient dîner ? »

05 déc 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Michel Roland-Guill

Décembre, Olivier.

Olivier

MRG> faaaaaaaaatigué :-(

PATUREL

Incroyable ! Je découvre ton site à l'occasion de mes pérégrinations sur presse citron. Donc, tu existes ! On te fait l'honneur de te sacrer "bloggeur influant" et à ce titre on t'offre l'occase de ta vie de fréquenter les ors des ministères de ton pays...et tu refuses ! Monsieur ès pleinde choses (avec un s) refuse ! Tu serais pas plutôt un peu maître és dégonflé ? Pas vraiment la bravoure d'aller ternir la soirée avec ton combat d'arrière garde de défenseur de l'université de grand papa qui a connu son heure de gloire sur les barricades ? Tu sais mon ès, c'est grâce à des gars comme toi que l'Ecole française se retrouve à la traine de tous les classements internationaux. La politique de l'enseignement est l’œuvre des syndicats archaïques que tu représentes. Depuis 40 ans qu’elle échappe totalement aux dirigeants de notre pays, soit complices (de gauche) soit pétochards (de droite).
Et tu persévères dans ton entreprise d’auto destruction massive de l’éducation nationale dont toi et tes collègues se croient proprio. Tu n’es qu’un squatteur de l’EN, nuisible et responsable du gâchis. L'Ecole n'est pas un squat et j’attends avec impatience ton expulsion, ton procès et ton exécution publique quand enfin on aura le courage de dénoncer les auteurs de cette gabegie.
J’espère que tes és qualités verront dans cette dernière phrase le sceau du second degré. Second degré dont il n’est pas question chez tes amis bloqueurs qui jouent aux apprentis facho en verrouillant les universités et méprisant le vote de leurs collègues étudiants.
T’es pittoresque, t’es une curiosité, faut te voir pour y croire, bonne grève demain. Moi demain je construis.

Olivier

Paturel> Comment dire ... je vais conserver votre commentaire parce qu'il est une pure merveille de bêtise, d'abrutissement, de coq à l'âne, de populisme, et de détestation bien mal placée (je vous fais grâce des fautes d'orthographe). L'anomymat derrière lequel vous vous cachez d'ailleurs très approximativement (mais je vais être gentil, ça va rester entre vous et moi) porte un nom que je vous laisse deviner. Un indice ? C'est le contraire de l'expression "avoir le courage de ses opinions".

PATUREL

Allez, encore un p’tit tour et je passe mon chemin. Tu fais pas dans l’originalité avec ta réponse standardisée… Tu nous ressors le coup du populisme et de l’anonymat teinté d’une touche de condescendance affligeante qd tu évoques l’orthographe.
Primo, le populisme a changé de camp et tu en es la brillante expression quand tu assènes au petit peuple naïf que tu courtises, la critique systématique et haineuse du pouvoir. Facile, ringard, fatigant. Quand à l’anonymat ; tu l’es pour moi aussi, anonyme, et j’espère que tu le resteras. En m’adressant à toi je m’adresse à toute cette France racornie que tu représentes à merveille et qu’on se traine comme un boulet depuis trop longtemps.
Je te l’ai dis, je t’aime bien pq t’es pittoresque et que ton espèce est en voie de disparition. Et puis j’en suis sûr : malgré tes conviction affichées, toi aussi un jour, alors que cela paraissait imopossible, tu feras ta chute du mur de Berlin.

Alain Pierrot

Chemin passé, PATUREL, je l'espère. Bon vent, je ne souhaite la disparition que de peu de mes congénères.

Bonne idée de laisser traîner pour l'archivage de l'Internet le niveau de bassesse stupide et haîneuse de jeunes (ou moins jeunes) victimes de la globalisation et de la démagogie, sinon pire.

Olivier, je ne suis pas de votre génération, n'ai pas fait carrière dans l'université, mais vos prises de position mérite simplement respect et soutien face à la bêtise.

PS: je ne suis pas censé vis à vis de qui me permet de rester un acteur social, mais je signe, moi.

rodriguez

excellente réponse à Paturel.

C'est en effet à garder dans les archives internet "de la bassesse et de la bêtise" en soulignant cette tendance permanente des forces les plus réactionnaires (au sens étymologique de retour en arrière AVANT la conquête des droits sociaux et démocratiques issus de la révolution , de 1936, du programme du CNR ...) de se parer frauduleusement des atours de la modernité pour masquer leur profond archaïsme et leur esprit de revanche.
Tendance permanente ces derniers temps d'un sarkosisme apparement triomphant d'inversion des valeurs.
Ne nous laissons pas intimidés par ce bluff !
Très intéressé par votre réflexion sur de nouvelles modalités d'action sans perdre de vue la combinaison entre l'ancien et le nouveau.
Les formes de lutte ne sont en définitive rien d'autre que des outils qui doivent être adaptés/calibrés/dépendants du moment dans une conjoncture déterminée (contexte, rapport de forces, objectifs ...).
Comme disait Mao c'est le politique qui tient la barre ;)

Gilbert Rodriguez
ancien de Paris X Nanterre
entièrement concerné par les luttes actuelles à l'Université

rodriguez

mille excuses pour les fautes d'ortho dans mon post précédent :(

Aurélie

A force de dire du mal de la ministre, vous attirez tout ce que les forums du Figaro.com compte d'animateurs surexcités et décomplexés par le Nouvel Ordre en marche...
Je note par ailleurs qu'à l'instar de la vénérable institution garante de l'ordre public, ils prennent plaisir à tutoyer l'accusé avec un mépris qui n'a d'égal que leurs (in)capacités orthographiques.
Laissons dire et en effet, conservons pour la postérité ces fougueuses marques d'affection.
Je ne suis pas universitaire, je n'ai d'action ni à l'EN, ni au SNESup, encore moins dans quelque parti que ce soit. Je soutiens néanmoins votre lutte et même si la cause me semble malheureusement perdue d'avance, je vous souhaite à vous, à vos collègues et à vos étudiants bon courage pour tenter la mener à bien.
Et, influent ou pas, continuez d'alimenter ce blog !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

142620_couverture_Hres_0
Appetit_couve_1600
Casssconn
332-225x270
Le blog d'un maître de conférences en sciences de l'information.
Réflexions, analyses, signalements, opinions.

"Where is the Life we have lost in living?
Where is the wisdom we have lost in knowledge?
Where is the knowledge we have lost in information?"
T.S. Eliot, in Choruses from The Rock (1934)

Where is the information we've lost in Google ?

Botte de foin


POUR CITER UN ARTICLE


Style Hypotheses.org
Ertzscheid Olivier, « Titre du billet », Affordance.info, ISSN 2260-1856. Date de publication. [En ligne] http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style APA
Ertzscheid, Olivier (date de publication du billet). “Titre du billet”. Affordance.info [carnet de recherche]. ISSN 2260-1856. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Style MLA
Ertzscheid, Olivier “Titre du billet”. Affordance.info (souligné) ISSN 2260-1856. Date de publication. [carnet de recherche]. Date de consultation. http://affordance.typepad.com/adresse-du-billet.html

Tous les contenus de ce blog sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc les reproduire, les distribuer ou les communiquer à condition :
  • de citer l'auteur
  • de ne pas en faire d'utilisation commerciale
  • d'appliquer ces mêmes conditions à toute création qui résulterait d'une modification, transformation ou adaptation d'éléments tirés de ce blog.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported

juin 2019

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
"Mais quiconque affirme qu’il y a de l’argent à faire avec un stock d’ARTICLES SCIENTIFIQUES est soit un idiot, soit un menteur."
Lawrence Lessig. 12 Janvier 2013.
Identité numérique et e-reputation :
DÉCOUVRIR COMMANDER OU LIRE EN LIGNE L'OUVRAGE

Qui suis-je ?