Ma Photo

Botte de foin


février 2007

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Affordance.info

Qu'en faire et comment ?


  • Ce que vous voudrez à condition :


    • de citer vos sources
    • de ne pas vous enrichir
    • de ne rediffuser l'info que sous une licence identique à celle-ci







    Le crédo d'Affordance ;-)
    I am a hard bloggin' scientist. Read the Manifesto.



    Le coin des bonnes causes :


    Support The Commons
    Become A Commoner


    Le PageRank d'Affordance :
    PageRank for this page
    Son "autorité" (sic) selon Technorati :
    "L'autorité" selon Technorati

« 5. L’HYPERTEXTE OU LA FIN D’UNE CERTAINE IDEE DU LIVRE | Accueil | 7. UN NOUVEL ENVIRONNEMENT POUR LA PENSEE »

Commentaires

Alexandre

Salut, grand bloggeur !

Ton initiative originale pose une intéressante question "médiologique" : est-ce que la "forme thèse" peut se recycler dans la "forme blog" ? Ou à l'inverse, la spécificité du blog (journal de bord, bloc-notes...) est-elle compatible avec le genre discursif, très spécifique, de la thèse, ou de l'article scientifique ? Puisque le découpage de ta thèse en messages aboutit à la production d'articles, ou d'extraits d'articles.
Pour ma part, et indépendemment bien sûr du contenu proposé (que je trouve passionnant), je ne suis pas très convaincu par ce "mélange des genres". Disons que je ne vois pas bien ce que le lecteur y gagne. Et je vois ce que "l'esprit du blog" (si on peut parler d'esprit) peut y perdre... : la fraîcheur, la nouveauté, la légèreté... Mais il fallait tenter et tu es peut-être en train d'inventer une nouvelle forme de publication scientifique : la thèse blogguée !

Amitiés à toi
Alexandre

Olivier

Salut Alexandre,
La "forme thèse" est avant tout un exercice de style avec ses codes et ses contraintes, formelles, stylistiques, typographiques et autres mots en "-iques".
Le blog est une plateforme éditoriale dotée d'une extraordinaire richesse documentaire (eu égard à l'aspect intuitif et automatique pour la mettre en oeuvre) : je veux parler des possiblités de recherche, d'indexation croisée, de catégories multiples, de classement chronologique, etc. En plus de cela il s'agit (à mon avis) de la première formé éditoriale inédite née du web.
Enfin il permet une adéquation entre une architecture formelle (la forme donc) et une logique de contenu (le fond). Mieux : il rend "naturelle" cette adéquation : on écrit court, on indexe vite, une idée par paragraphe là où avant on était toujours tenté de délayer, de forcer des transitions tout sauf naturelles entre différents points, etc. Sur un blog, on est comme astreint intellectuellement à cette écriture fragmentaire.
Je résume : la thèse = un exercice de style ; le blog = une plateforme éditoriale + une richesse documentaire naturelle.
Il ne s'agit donc pas de "recycler" l'un dans l'autre, ce qui est, comme tu le soulignes, aussi incompatible qu'innaproprié ou ressemblerait à une étrange quadrature du cercle.
En revanche je pense que dans l'optique d'une diffusion vers un public (si restreint soit-il), l'une (la thèse) à tout intérêt à tirer avantage des aspects éditoriaux et documentaires de l'autre (le blog). Ce qui ne veut pas dire qu'on est en train de donner naissance à une forme hybride (la thèse blogguée ...). Il y aura au final sinon deux "genres" à tout le moins deux "textes" distincts : d'un côté la thèse, réclamant une linéarité de la lecture (sinon de la pensée) et avec comme objectif d'amener le lecteur d'un point à un autre selon une méthodologie explicitée à l'avance. De l'autre nous aurons un "blog de thèse", dont l'objectif sera, par petites touches, de fournir au lecteur curieux une série de textes relativement autonomes dans leur appréhension immédiate et pouvant, grâce aux outils documentaires embarqués dans le blog lui donner une image de la forme globale de l'argumentaire déployé dans la thèse proprement dite. AJoutons à cela que tout ce que je viens d'écrire ne rime à rien si l'on n'y ajoute pas un "pacte lectoral" : quelqu'un qui lirait aujourd'hui trois billets puis dans 6 mois trois autres n'aurait effectivement aucune idée de la forme globale. Mais un lecteur qui, de temps en temps, prendrait en chemin la lecture d'un billet, puis d'un autre, serait comme "invité" à l'intérieur de la thèse (à condition qu'il accroche et/ou qu'il y trouve un quelconque intérêt et/ou que cela lui apporte une quelconque satisfaction intellectuelle). Je cherche une image pus parlante que cette longue phrase ... Disons que nous aurions deux tableaux représentant le même motif (la joconde par exemple) : l'un par un portraitiste de la renaissance et l'autre par un adepte du pointillisme : les deux formes sont identiques, il s'agit dans les deux cas d'un portrait de la Joconde, pourtant tout diffère : le ressenti esthétique, la technique déployée et notre grille de lecture et d'appréhension.
Bon c'est pas tout ça mais j'ai une thèse à blogguer ;-))

Alexandre

Salut Olivier,
Je te réponds rapidement sur quelques points, car cette discussion amicale est très intéressante (et il faudrait peut-être la développer) :
- la thèse comme exercice de style ? un peu réducteur quand même ! une thèse reste avant tout un travail de recherche, censé faire progresser une infime partie de la connaissance et par ailleurs elle obéit à des contraintes éditorales, institutionnelles... très précises. Mais on ne peut la réduire à un simple exercice de style.
Je crois d'ailleurs, pour nuancer ou développer ce que j'ai dit un peu vite, qu'on ne peut pas comparer terme à terme la thèse et le blog, l'une étant un "genre" de publication scientifique (comme l'article, la communication, le preprint, le rapport..) et l'autre, comme tu le soulignes, une plate forme éditoriale. La question est le "rapport de compatibilité" de l'un à l'autre. Or, l'une des principales caractéristiques du blog, comme tu le sais mieux que moi, est bien le découpage temporel, la succession chronologique, d'où le nom de journal de bord. Même si le blog permet incontestablement un enrichissement documentaire (par le jeu des liens, la blogroll, l'archivage...), il reste avant tout un dispositif d'ordre "temporel", si j'ose cette expression, de l'ordre du journal, de l'instantané, de l'actualité... Alors que la thèse traduit et repose sur un tout autre rapport au temps (de l'écriture comme de la lecture). Et sur le blog, le pacte de lecture, dont tu parles, s'apparente davantage à celui qui relie le lecteur à son quotidien préféré, et en cela, le blog n'invente peut-être pas grand chose et donne toute la puissance du numérique à ce vieux média qu'est la presse quotidienne. Attention : je ne veux pas dire que le blog n'est qu'une forme numérique du journal : il est bien sûr beaucoup plus et son intérêt vient entre autres qu'il fusionne différents moyens d'expression classiques : journal intime, journal, fil d'agence, etc. plus sa propre spécificité.
La question qui se pose par rapport à la thèse est celle de sa transformation, non seulement en une multitude de billets qui risquent de la fragmenter, mais surtout en une sorte de "feuilleton" des temps numériques, dont les lecteurs, présupposés impatients, attendraient chaque nouvel épisode... (ce dont on peut douter :) )
Pour accentuer le propos, je fais encore la comparaison avec un quotidien, qui s'aviserait de publier au long cours une thèse, avec un ou deux extraits par jour... Si la thèse gagnerait peut-être en notoriété, elle y perdrait en cohérence et le journal sûrement des lecteurs.

Bien sûr, la comparaison n'est pas juste et le blog n'est pas un quotidien.
Il s'agira bien d'autre chose et comme tu le dis, de deux textes différents. Et si j'aime bien ton image des deux tableaux, je ne suis pas sûr que ta thèse classique et ta thèse blogguée, au final, ne représentent le même motif !!

Cela dit, ton expérience pionnière reste très intéressante, même si elle soulève beaucoup de questions (et un peu de scepticisme...)

Bon courage et amitiés
Alexandre

olivier

Re ...
C'est vrai que j'ai un peu schématisé en ramenant la thèse à un exercice de style ... Tu fais bien de pointer le rapport au temps pour ce qui est de la lecture d'une thèse et d'un blog. Même si je suis de moins en moins convaincu que ce rapport au temps soit la vrai spécificité de certains types de blogs (hors des authentiques carnettiers et journaux intimes). Il n'est qu'à regarder Urfist info pour voir que le temps n'y occupe finalement que peu de place : ce n'est pas cela qui "fait sens" et donne de l'intérêt à ce type de blog. Le rapport à la temporalité est instrumentalisé de manière totalement transparente et il n'est "qu"un" des outils documentaires pouvant servir de support à la recherche et à la navigation.
Pour le reste tu es peut être dans le vrai en ce qui concerne le risque de perte de cohérence mais je continue de croire que l'effet inverse peut aussi être observé. Evidemment là on sort du cadre général et cela ne s'applique pas à TOUTES les thèse. Mais au moins pour la mienne, "objet transitionnel" comme l'avait aimablement (sic) qualifié l'un des membres du Jury, thèse donc qui s'efforce de dérouler une analyse épousant les contours de son objet (l'hypertexte), je pense que la réécriture peut apporter des choses (l'avenir dira quoi ...)
Enfin pour conclure j'ai toujours été fasciné (un vieux vernis d'études littéraires) par les figures du palimpseste et plus généralement de réécriture. Ca me permeet donc d'expérimenter à mon échelle la sensation étrange de mise en situation de "réécriture de sa propre écriture".
Bon, on le monte quand ce séminaire recherche sur la compatibilité des genres ?

irqnabau

lunettes prada
tee shirt originaux
casquette plate
Nike Kobe 7 Zoom Kobe Nike Shoes
Nike Air Jordan 3
casquette eroik
Nike SB Low
nike pas cher chine
Baseball Caps
coach factory outlet
la redoute les aubaines
Air Jordan Shoes
carrera lunettes
casquette americaine
Kobe Vi
casquette obey
Maillot de Bain
2013 Nike Air Jordan Retro Shoes
Nike Air Jordan Retro 11
coach factory outlet online

http://Niketnpascher015.fr
http://Niketnpascher001.fr
http://www.k99.fr
http://Niketnpascher018.fr
http://www.spartooo.fr
http://www.laredoutecode.fr
http://e11.fr
http://d33.fr
http://Niketnpascher005.fr
http://Niketnpascher034.fr

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)